Travaux pour la défense incendie

L’article L.2225-3 du CGCT, créé par la loi n°2011-525 du 17 mai 2011, prévoit que ces dépenses sont à la charge financière du service public de défense extérieure contre l’incendie"Lorsque l'approvisionnement des points d'eau visés aux articles L.2225-1 et L.2225-2 fait appel à un réseau de transport ou de distribution d'eau, les investissements afférents demandés à la personne publique ou privée responsable de ce réseau sont pris en charge par le service public de défense extérieure contre l'incendie".

Or, la compétence du service de défense extérieure est en principe communale, sauf transfert de celle-ci à un EPCI à fiscalité propre.

Par conséquent, ces investissements sont à la charge de la seule collectivité ayant cette compétence et la charge de ces investissements ne saurait peser sur les usagers du service de d'adduction d'eau potable.

Il en résulte que le commune (ou de l'EPCI à fiscalité propre) compétent en matière d'incendie est responsable en cas de mauvais entretien des installations ("hydrants").

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies anonymisés pour réaliser des statistiques de visites.